L'actualité
Facebook
Twitter

A défaut de Vérité, on évitera le mensonge.

1ère AG d'Afripol à Alger : Conjuguer les efforts pour sécuriser l’Afrique

Lundi 15 Mai 2017

L'Algérie abrite depuis hier dimanche et pour une durée de trois jours, la première assemblée générale du Mécanisme de coopération policière africaine (Afripol) organisée par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) en collaboration avec la Commission de l'Union africaine (UA).


La tenue de cette assemblée générale qui marquera "l'institution effective" de ce mécanisme intervient après l'adoption des statuts d'Afripol, lors de la 28ème session ordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA, tenue à Addis-Abeba les 30 et 31 janvier dernier, a affirmé la DGSN.
Outre les chefs de police africaines, assisteront à cette 1ère assemblée générale, les responsables des institutions policières régionales et internationales.
Au cours de cette réunion, il sera procédé à l'examen des projets des règlements intérieurs de l'assemblée générale et du comité directeur, à la mise en place des membres du comité directeur d’Afripol ainsi qu'à la définition des cadres généraux de coopération pour les institutions de police aux niveaux national, régional, continental et international, ajoute la même source.
Afripol est une organisation de coopération policière africaine visant à améliorer l'efficacité des services de police africaine à travers l'échange d'informations et d'expériences en matière de lutte contre le crime transnational et le terrorisme.
Ce mécanisme se veut une "valeur ajoutée" à la coopération policière régionale et internationale et "une alliance stratégique" face aux menaces internationales qui pèsent sur un environnement en constante évolution, avaient souligné les appareils de la police africaine lors de leurs rencontres précédentes.
Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat affirmé que la lutte contre la criminalité et le terrorisme en Afrique nécessite «l'unification des moyens et des intelligences» des services de sécurité des pays du continent pour pouvoir faire face à ces fléaux.
«Il s'est avéré aujourd'hui que sans la coopération, sans la mise en commun des moyens et des intelligences des services de sécurités africains, il est impossible de pouvoir faire face à la criminalité, au terrorisme et au trafic de tout genre qui sont aujourd'hui une menace réelle pour le continent», a déclaré le président de la Commission de l'UA, en marge de sa visite au siège du Mécanisme de coopération policière africaine (Afripol), dont la première assemblée générale se tient à Alger.
«Aujourd'hui, les pays membres de l'UA coopèrent et cela constitue un élan réel vers l'intégration et l'unité de notre continent», a-t-il relevé, considérant Afripol comme «un outil de coopération très important, au regard des défis énormes auxquels est confrontée l'Afrique, notamment en matière de sécurité», saluant à l'occasion les efforts de l'Algérie dans la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes.
Il a relevé dans ce sens que l'Afripol «est un premier pas qui nous permet de jouer notre rôle, de défendre notre continent et de participer à la paix et à la stabilité dans le monde».
 

Par S. O.
Lu 24 fois






Pub avec texte