L'actualité
Facebook
Twitter

A défaut de Vérité, on évitera le mensonge.

Accession de l’Algérie à l’OMC : Un parcours qui continue

Mercredi 30 Mai 2012

Avec la sollicitation de l’Algérie pour la tenue d’une réunion formelle, au mois de juillet prochain à Genève du groupe de travail de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), les démarches se poursuivent en vue de son accession à l’organisation.


Accession de l’Algérie à l’OMC : Un parcours qui continue
A cet effet, les observateurs mettent en relief que les pouvoirs publics algériens ont prouvé  jusqu’ici, une discipline extraordinaire, en se mettant en conformité des critères requis pour l’adhésion à cet organisme onusien du  commerce.
 
 Depuis presque une décennie, l’Algérie n’a pas manqué de  remplir les conditions nécessaires  à l’accession à l’OMC. Un choix d’intérêt national qui fut préconisé en pleines  réformes économiques, qui ont connu un  immense essor, depuis l’an 2000. Cette attitude s’inscrit, selon les observateurs, dans un esprit de légalité, qui a constamment marqué les positions du pays sur la scène internationale et sur tous les plans.
 
Mieux, la demande d’adhésion formulée par l’Etat algérien fut dés le début  bien reçue, bien que les modalités à suivre paraissent un peu diversifiées  eu égard aux  missions multiples confiées à cet organisme mondial des échanges commerciaux. C’est évident de  l’avis de la partie algérienne, que la consistance d’une telle organisation onusienne découle initialement de ce cadre  juridique obligeant pour tous les membres constituants.
 
C’est dans cette optique que la récente sollicitation algérienne devrait être encore une fois consentie surtout après le report de la tenue de la réunion des négociations multilatérales au sein du groupe de travail, en raison des changements, qui devraient intervenir en Algérie après la proclamation des résultats définitifs des élections législatives 2012 par le Conseil constitutionnel. Elle sera consacrée à «la présentation des transformations législatives et réglementaires opérées en Algérie» depuis 2008, date de la tenue du 10ème round et à «l’examen des réponses apportées par l’Algérie aux questions des pays membres de l’organisation, en plus des questions qui concernent le système commercial algérien qu’il soit  interne ou externe.
 
Ce projet de rapport déjà présenté lors de la réunion informelle tenue fin mars, a été accueilli, dans l’ensemble, «favorablement» par les pays membres de l’OMC, a-t-on assuré. Cependant, une autre série de rencontres bilatérales avec des pays membres de l’organisation est prévue en juin en vue de faire avancer les négociations. «En juin, nous allons rencontrer les pays membres de l’OMC qui ont manifesté un intérêt pour entrer en contact direct avec l’Algérie. Un calendrier sera établi prochainement en vue de conclure les accords avec certains et de faire avancer les négociations avec d’autres», a affirmé la même source. Une série de rencontres bilatérales avec certains pays membres de l’OMC avait précédé la rencontre informelle avec le groupe de travail chargé du dossier d’adhésion de l’Algérie à l’organisation, tenue le 30 mars à Genève.
 
Quoi qu’il en soit, la volonté affichée par notre pays est d’ailleurs louée par la communauté internationale .De même, les responsables algériens conscients de l’impérative poursuite de toutes les démarches aboutissant à l’accession à l’OMC. Une attitude qui découle de la logique du parcours qui continue jusqu’à l’aboutissement.

Hamid. E
Lu 130 fois






Pub avec texte