L'actualité
Facebook
Twitter

A défaut de Vérité, on évitera le mensonge.

Alors que sept formations ont été autorisées à tenir leur congrès constitutif : Trois nouveaux partis politiques agréés

Mercredi 15 Août 2012

Alors que sept formations ont été autorisées à tenir leur congrès constitutif : Trois nouveaux partis politiques agréés
Le ministère de l’Intérieur et des collectivités locales a indiqué avant-hier dans un communiqué que trois partis politique  ont été agréés et sept autre nouveaux partis politiques ayant « rempli les conditions légales » ont été autorisés à tenir leurs congrès constitutifs.
 
Concernant les trois  nouveaux partis qui viennent enrichir la scène politique, il s’agit du Parti algérien vert pour le développement (PAVD) dont le secrétaire général est Amara Ali, le Parti des fidèles à la patrie (PFP) présidé par  Mostefa Kamel, et le Front démocratique libre (FDL) présidé par Brahmi Rabah, a précisé le département de Dahou Ould Kablia.
 
«Dans le cadre de la poursuite de l’examen des dossiers d’agrément des partis politiques, déposés au niveau du ministère de l’Intérieur et des collectivités locales, et en application des dispositions de la loi organique n°12-04 du 12 janvier 2012 relative aux partis politiques, le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales (M. Daho Ould Kablia) a délivré des arrêtés d’agréments au profit de trois (03) partis politiques», a-t-il indiqué.
 
Par ailleurs, sept nouveaux partis politiques ayant « rempli les conditions légales » ont été autorisés à tenir leurs congrès constitutifs, a ajouté le communiqué du ministère.
 
Il s’agit du Mouvement national des travailleurs algériens (responsable, M. Hadidi Salem), le Parti du renouveau et du développement (responsable, M. Taibi Assyr), le Médiateur politique (responsable, M. Larouci Rouibat Ahmed), le Parti nouvelle génération libre (responsable, M. Touhami Abdelghani), le Parti de la voie authentique (responsable, M. Sellam Abderrahmane), l’Union nationale pour le développement (responsable, M. Gheraba Mahfoud), et le Front pour le développement, la liberté et l’égalité (responsable, M. Yennoune Tayeb), a précisé le ministère.
 
«Dans le cadre de la poursuite de l’examen des dossiers de création des partis politiques, déposés au niveau du ministère de l’Intérieur et des collectivités locales, et en application des dispositions de la loi organique n°12-04 du 12 janvier 2012 relative aux partis politiques, les membres fondateurs des partis politiques, dont les dossiers ont remplis les conditions légales, ont été autorisés à tenir leurs congrès constitutifs», lit-on dans ledit communiqué.
 
Le ministère de l’Intérieur rappelle, en outre, que l’examen d’autres nouveaux dossiers de création de partis politiques se poursuit.
 
Invité récemment au forum du quotidien Liberté, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Dahou Ould Kablia, avait déclaré qu’une trentaine de dossiers étaient à l’étude. Plus de quarante partis politiques avaient participé aux élections législatives du 10 mai.

Z.R.
Lu 239 fois






Pub avec texte