Azzedine Mihoubi à la journée mondiale du livre : «Les éditeurs doivent promouvoir les publications»

Lundi 23 Avril 2012

Azzedine Mihoubi à la journée mondiale du livre : «Les éditeurs doivent promouvoir les publications»
Dans un entretien accordé à l’actualité, Azzedine Mihoubi, auteur, également DG de la BN et militant pour la cause littéraire est revenu sur le thème du « livre » et sa situation actuelle en Algérie, à l’occasion de la journée mondiale du Livre.
 
En premier lieu, il a rappelé, que lors de ses investitures parlementaires, il a longuement insisté sur la question de la diminution des taxes relevant de l’importation des matériaux techniques nécessaires à la publication du livre algérien. Estimant que le problème qui se pose au niveau de l’industrie du livre entrave la promotion de la littérature nationale, il a indiqué que son initiative aspirait à diminuer les charges  infligées aux éditeurs pour aboutir à la baisse des prix des livres  placés sur le marché national. Bien que l’on enregistre prés de dix milles titres publiés chaque année en Algérie, ce même intervenant a indiqué que les auteurs algériens font face à une carence en matière de promotion de leurs publications, notamment, par l’absence de campagnes de promotions et de publicités.
 
C’est les éditeurs qui sont sensés organiser et accompagner leurs produits dès leurs premières parutions. Par conséquent, a-t-il soutenu, les auteurs et chercheurs trouvent du mal à faire échos de leurs projets littéraires et le livre algérien demeure quasi absent des étalages des libraires. La journée mondiale du livre, a souligné Azzedine Mihoubi, est une occasion pour contempler  la littérature, non seulement, mais aussi, de pouvoir s’enquérir des remarques prélevées des expériences des différents acteurs dans ce domaine. Il est temps d’ailleurs, a-t-il affirmé, que le livre devienne le centre de débats de toutes les parties soucieuses de promouvoir le savoir, l’histoire et l’art de la littérature par l’encouragement à la lecture. 
 
D’où la nécessité de rétablir l’équation « Ecrivain-Editeur-Lecteur », a mentionné Mihoubi. Ce dernier a rappelé que les différentes démarches entreprises par l’Etat algérien, notamment, lors des grands festivals culturels qui ont marqué les années 2002, 2007, 2009 et 2010,  ont permis à de nouvelles éditions de voir le jour et dont le nombre à frôlé les milles maisons d’éditions réparties sur le territoire national.

Hanane essaissi
Lu 406 fois




Facebook
Rss
Twitter

+17
H: +19°
L: +10°
Alger
Lundi, 25 Mars
Prévisions sur 7 jours
Mar. Mer. Jeu. Ven. Sam. Dim.
           
+22° +22° +21° +23° +24° +22°
+11° +11° +10° +14° +14° +

Pub avec texte

Téléchargez l'édition du jour en PDF


Vidéo dans l'Actualité