Droit du peuple sahraoui à l’autodétermination : L’UE soutient l’ONU

Samedi 14 Juillet 2012

Catherine Ashton, a exprimé son soutien aux efforts du secrétaire général des Nations unies pour parvenir à « une solution politique garantissant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination » .


Droit du peuple sahraoui à l’autodétermination : L’UE soutient l’ONU
Dans une lettre reçue par le ministre chargé de l’Europe et membre du secrétariat national du Front Polisario, Mohamed Sidati, en réponse à une lettre qu’il lui avait adressée le 13 juin, la haute représentante de l’Union européenne (UE),pour les affaire étrangère et la politique de sécurité , Catherine Ashton a souligné en effet qu’elle « soutenait les efforts du secrétaire général des Nations unies pour parvenir à une solution politique juste, durable, acceptable par les deux parties et garantissant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination dans le respect des principes et objectifs de la charte de l’ONU » ,a rapporté avant-hier l’agence de presse sahraoui (SPS) .
 
De son coté Ashton, a exprimé son soutien aux efforts du secrétaire général des Nations unies pour parvenir à « une solution politique garantissant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination » .En précisant que « l’UE était préoccupée par la persistance de ce conflit » et souhaitant que « le retrait de confiance par le Maroc à l’envoyé spécial du SG de l’ONU, Christopher Ross, n’entraîne pas davantage de report des négociations ».

Ashton a également affirmé son soutien à la résolution 2044 du Conseil de sécurité, du 24 avril 2012, qui proroge le mandat de la Mission des Nations unies pour l’organisation du référendum au Sahara occidental (Minurso) au 30 avril 2013.
 
Par ailleurs ,la Haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité a en effet estimé améliorer la situation des droits de l’homme au Sahara occidental  et a en outre encouragé « les deux parties à travailler avec la communauté internationale pour trouver et mettre en œuvre des mesures indépendantes et crédibles afin de garantir le plein respect des droits de l’homme, prenant en compte leurs devoirs conformément au droit international », a ajouté la même source.

L’état de santé du détenu politique Rtimi « s’est gravement détérioré »

A propos du détenu politique sahraoui Sahel Rtimi,qui est en grève de la faim depuis 34 jours, l’ambassadeur de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à Alger, Ibrahim Ghali, a indiqué avant hier que l’état de sa santé , s’est « gravement détérioré »  et l’administration de la prison « n’a même pas daigné ramener un médecin se contentant d’un infirmier », a fait savoir l’ambassadeur sahraoui.
 
Sahel Rtimi, qui se trouve dans une cellule où s’entassent des prisonniers de droit commun, souffre de vomissements, de douleurs osseuses, abdominales et rénales, d’une baisse de la vue et d’un fort amaigrissement a entamé une grève de la faim en protestation contre « la situation désastreuse dans la prison et le refus de l’administration de la prison d’accéder à ses revendications légitimes », à savoir être traité comme détenu politique, être séparé des prisonniers de droit commun et être transféré vers la cellule réservée aux détenus politiques sahraouis.
 
Selon l’ASPS, le prisonnier Rtimi avait fait l’objet d’une arrestation « arbitraire », le 3 décembre 2009 dans la ville de Tan-Tan (sud du Maroc), pour avoir participé à des manifestations pacifiques réclamant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, avant d’être condamné, avec un groupe de jeunes sahraouis, à quatre ans de prison ferme par un tribunal de l’occupation.

Nawel kair
Lu 200 fois




Facebook
Rss
Twitter

+17
H: +19°
L: +10°
Alger
Lundi, 25 Mars
Prévisions sur 7 jours
Mar. Mer. Jeu. Ven. Sam. Dim.
           
+22° +22° +21° +23° +24° +22°
+11° +11° +10° +14° +14° +

Pub avec texte

Téléchargez l'édition du jour en PDF


Vidéo dans l'Actualité