L'actualité
Facebook
Twitter

A défaut de Vérité, on évitera le mensonge.

Ecole supérieure des Beaux-arts d'Alger (ESBA) : Les étudiants mettent fin à leur grève

Mardi 14 Février 2017

Les étudiants de l'Ecole supérieure des Beaux-arts d'Alger (ESBA) en grève de la faim dans l'enceinte de l'école ont arrêté leur action lundi après-midi, après avoir obtenu du ministre de la Culture l'engagement de la tenue d'une séance de travail "mixte".


Les huit étudiants qui observaient une grève de la faim depuis le 5 février ont tous évacué les locaux de l'école, après une courte visite- la deuxième depuis vendredi- du ministre de la Culture à l'ESBA.
Azzedine Mihoubi s'est engagé avec les étudiants de tenir "mercredi" une séance de travail réunissant «des représentants des ministères de la Culture, et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, les enseignants de l'école des étudiants».
Dans une déclaration à l’APS, le ministre a fait savoir que toutes les revendications des étudiants ont été satisfaites. Pour lui, la grève n’est plus justifiée.
«L'école a besoin d'un énorme travail pour pouvoir recouvrer sa place et participer à la vie culturelle», a reconnu Mihoubi, en indiquant que l'ESBA avait vécu «durant les dernières années une absence ayant engendré moult problèmes».
Des problèmes pédagogiques existent et «le rendement de l'école est devenu très limité, d'où la nécessité de lui accorder un intérêt particulier», a ajouté le ministre, indiquant avoir «prêté une attention particulière aux revendications des étudiants, de l'administration et des enseignants».
Le premier responsable du secteur de la culture a cité les mesures proposées par ses services, qu'il a qualifiées de «solutions d'urgence», notamment la prise en charge de l'hébergement des étudiants au niveau du village des artistes, assurer le transport et la restauration, et «doter l'école d'outils de travail techniques».
Le ministère de la culture avait réitéré par le biais de son secrétaire général, Smaïl Oulebsir, lors de la réunion tenue par ce dernier dimanche avec les étudiants de l'ESBA, ses engagements à prendre en charge les problèmes "sociaux-pédagogiques" des étudiants qui ont refusé d'arrêter leur mouvement de protestation avant l'application des premières dispositions.
Huit étudiants de l'ESBA observent depuis neuf jours une grève de la faim dans l'enceinte de l'école, alors que l'arrêt des cours entre dans son 2ème mois.
Le ministre a également réitéré, l'annonce faite par le SG du ministère de la culture devant les étudiants grévistes, au sujet de la tenue prochaine d'une réunion du comité mixte (ministères de la Culture, et l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique) pour «étudier les conditions et modalités d'intégrer la formation de l'école dans le système LMD».
Le ministre de la Culture a appelé les étudiants de l'ESBA à accompagner le développement de leur école, notamment par «la proposition d'une plateforme de revendications pédagogiques détaillée pour éviter les vides dans les programmes de formation, notamment pour les nouvelles spécialités».
 

Par S. O.
Lu 63 fois






Pub avec texte