L'actualité
Facebook
Twitter

A défaut de Vérité, on évitera le mensonge.

Formation, réforme de l’administration… : Le programme électoral d’Al Islah

Mercredi 19 Avril 2017

Le Mouvement Al Islah s'engage à travers son programme ficelé pour sa campagne électorale en prévision des législatives du 4 mai prochain, à investir dans le capital humain pour poursuivre l'édification, renforcer le développement global et aller de pair avec le progrès scientifique et technologique dans tous les domaines.


Comme il promet la poursuite de la réforme administrative en accélérant la cadence de la numérisation afin de "rapprocher l'Administration du citoyen" et d'impliquer les jeunes aux différents programmes.
Présidé par Filali Ghouini, le Mouvement Al Islah concentrera ses efforts sur l'investissement dans le capital humain à travers la formation de compétences en mesure de poursuivre l'édification, de renforcer le développement global et d'aller de pair avec le progrès scientifique et technologique dans les différents domaines.
Il veillera d'autre part, à la "poursuite de la réforme administrative" en accélérant la cadence de la numérisation et le parachèvement de la "gouvernance électronique" en matière de gestion des prestations et de rapprochement de l'Administration du citoyen tout en demeurant attaché aux principes de réconciliation nationale.
En vue d'améliorer le rendement scolaire et universitaire, le mouvement suggère la "création d'un conseil supérieur de l'éducation et de l'enseignement qui aura entre autres missions, la prise en charge du dossier lié au système éducatif dans ses volets évaluation, actualisation et développement".
Au plan économique, il envisage d'œuvrer pour une relance économique "selon une vision globale" qui repose principalement sur la "sécurité alimentaire et la génération de richesses hors hydrocarbures" ainsi que la réalisation du développement durable dans l'ensemble des secteurs.
Dans le même chapitre, le Mouvement Al Islah s'attellera à réaliser une "production nationale à cent pour cent" partant d'un "plan économique viable" en tirant profit des résultats des diverses recherches scientifiques réalisées en matière d'élaboration de plans et de programmes de développement dans les différents domaines.
Le parti insiste dans son programme sur la "poursuite de la réforme sociale globale" pour répondre aux exigences sociales interdépendantes à même d'établir la justice sociale, préserver et organiser l'appui destiné aux catégories vulnérables et consacrer le droit de toute Algérienne et de tout Algérien au travail, au logement, à une prise en charge sanitaire et à un environnement propre.
Pour le mouvement Al Islah, la famille constitue le "berceau des valeurs morales et le pilier de la société".
Aussi, préconise-t-il dans son programme électoral, une meilleure prise en charge de l'éducation des enfants  conformément aux constantes de la charte des droits de l'enfant dans le cadre du patrimoine civilisationnel algérien.
Il plaide également pour une ouverture plus large du champ politique aux femmes "afin de leurs permettre l'accès aux postes de responsabilité et une participation dans toutes les institutions de l'Etat et de la société".
Le mouvement Al Islah souligne en outre, la nécessité de redoubler d'efforts pour "assurer une meilleure prise en charge des jeunes, leur permettre de contribuer à l'élaboration des différents programmes et plans de développement" et renforcer leur présence dans les différentes fonctions et responsabilités.
S'agissant de la communauté algérienne à l'étranger, le mouvement Al Islah insiste également la nécessité d'impliquer ses enfants au développement national et à la relance de l'économie et à tirer profit de leur compétence et de leur expertise.

Redacteur En chef
Lu 34 fois






Pub avec texte