L'actualité
Facebook
Twitter

A défaut de Vérité, on évitera le mensonge.

Le RPR et El Fadjr incitent les jeunes à aller voter

Dimanche 1 Avril 2012

En vue des prochaines législatives, Ben Aidda Mebrouk porte-parole du Rassemblement patriotique républicain et Madjid Bakhteche, représentant d’El Fadjr El Djadide ont été hier, les invités de la radio nationale Chaîne III. A cette occasion, le représentant du RPR a déclaré que «pour le prochain scrutin, nos critères, c’est la compétence, la volonté et l’engagement». En revanche, Madjid Bakhteche a, de son côté, misé sur les valeurs de son parti qui sont la compétence, l’honnêteté et la représentativité. A ce propos,  il a ajouté que «beaucoup de jeunes et d’intellectuels vont représenter notre parti».
 
Interrogé au sujet de sa représentativité à travers le territoire national, Madjid Bakhteche révélé : «Le RPR est présent dans 47 wilayas et dans deux circonscriptions en Europe». Pour sa part, Ben Aidda Mebrouk a affirmé que son parti est représenté dans 47 wilayas et dans une seule circonscription en Europe. S’agissant du volet économique, selon le point de vue du représentant  d’El Fajr el Djadide : «Nous voulons proposer au pouvoir public des PME et PMI a travers les aides de l’Etat». Dans le même sillage, le représentant du RPR , dira : «Malgré les investissements de l’Etat, les résultats sont vains ; il faut une stabilité économique, nous sommes pour encourager la création d’entreprises» Abordant le problème du chômage, il a expliqué «que ce fléau est un mal qui menace la stabilité de notre pays». L’alternative, selon lui, «c’est d’exploiter la main-d’œuvre algérienne, en évitant de ramener les étrangers et spécialement les Chinois pour la construction de bâtiments», a-t-il suggéré, en soulignant : «Nous sommes pour la création d’entreprises et la stabilité économique». Concernant la crise de logement, Ben Aidda Mebrouk, dira : «On est contre la distribution anarchique, il faut revoir le mode de distribution».
 
Sur ce point, Madjid Bakhteche propose qu’«il faut donner plus de prérogatives à l’APC, puisque c’est cette dernière qui  connait les citoyens. De plus, les critères d’attributions sont erronées». A propos, du pouvoir d’achat, selon  EL Fadjr El Djadide, le SMNG est à revoir. «Nous préconisons le doublé ».
 
D’autre part, le représentant du RPR, indique  que «nous optons pour une stabilité économique, en libérant les initiatives et en créant un environnement adéquat pour un bon développement». Sur un autre volet, s’agissant de l’éducation, le parti d’El Fadjr El Djadide a choisit de revenir a l’ancien système.
 
«Le LMD est conçu pour l’Europe». En revanche, le RPR propose une nouvelle réforme pour l’école. «L’Université forme des chômeurs, on doit maintenir le système LMD et l’accompagner par les moyens matériels», a-t-il expliqué. En conclusion, Madjid Bakhteche a tenu à faire remarquer que son parti ira au Parlement pour amender et revoir les lois. Quant à Ben Aidda Mebrouk , il a incité les citoyens à voter le 10 mai pour  le renouveau.

Ahmed Amine Bechar
Lu 362 fois






Pub avec texte