L'actualité
Facebook
Twitter

A défaut de Vérité, on évitera le mensonge.

Ramdhan/Des marchés ‘’Rahma’’, contrôle des prix… : Le plan anti-spéculation du gouvernement

Mardi 16 Mai 2017

À l’approche du mois de Ramadhan, le ministère du Commerce se prépare. Il a, en effet élaboré un plan spécial anti-spéculation pour régulariser et stabiliser les prix des produits de large consommation.


Le Directeur général de la régulation et des activités au ministère du Commerce, Abdelaziz Ait Abderahmane a rassuré les citoyens sur la disponibilité des produits alimentaires (lait, huile, sucre, café…) et légumes notamment la pomme de terre en quantité suffisantes et des prix raisonnable et même chose  pour les viandes (production nationale et importation).
«Depuis le début de l'année, plusieurs réunions regroupant le ministère du Commerce avec les offices de régulation et des unités de production (OAIC, ONIL, Onilev, Giplait, Agrodiv...) se sont tenues afin de s'assurer de la disponibilité des produits alimentaires durant le Ramadhan qui débutera fin mai», a relevé Aït Abderrahmane dans un entretien à l’APS.
Il a précisé dans ce cadre que «des stocks considérables pour tous les produits alimentaires dont la couverture peut aller au-delà du mois d'octobre».
Concernant les produits frais, dont les prix connaissent habituellement une flambée durant les premiers jours du Ramadhan, «le marché devra connaître un approvisionnement suffisant en produits agricoles frais puisque ce mois coïncidera avec la saison des récoltes notamment de la pomme de terre, de l`oignon et de la tomate», a-t-il assuré.
Cependant, le représentant du ministère du Commerce  a appelé les citoyens à éviter le gaspillage, à consommer et à acheter rationnellement selon les besoins puisque ces produits sont largement disponibles.
Outre la disponibilité des produits, et afin d’éviter la spéculation par certains commerçants, le ministère compte l’ouverture d’une centaine de marchés spécifiques, dédiés à la vente des produits alimentaires de large consommation et d'habillement.
«Une centaine de marchés seront installés durant le mois de Ramadhan à travers 45 wilayas, dans le but de stabiliser les prix et de préserver le pouvoir d'achat des ménages à faible revenu», a relevé également Abdelaziz Aït Abderrahmane.
Rien que pour la wilaya d'Alger, cinq (5) marchés seront implantés au niveau du Palais des expositions (Pins maritimes), à l'esplanade du siège de l'UGTA, à Bab El Oued, à Rouiba et à Chéraga.
En matière de contrôle au niveau de ces espaces commerciaux, le ministère du Commerce mobilisera des brigades afin de veiller à l'application de la réglementation en matière de respect des conditions d'hygiène et de conservation des produits exposés à la vente, fait-il savoir, en précisant que pour assurer une meilleure protection du consommateur en général, des milliers d'agents de contrôle de la qualité et des prix seront également mobilisés dans les autres espaces commerciaux ordinaires.
Le contrôle portera essentiellement sur les produits alimentaires sensibles (viandes, pâtisserie...) et sur les conditions d`hygiène ainsi  que sur le respect des prix réglementés (huile, sucre, lait...).
 

Par Zahir. Radji.
Lu 137 fois






Pub avec texte