L'actualité
Facebook
Twitter

A défaut de Vérité, on évitera le mensonge.

Réunion demain des ministres des AE des pays du champs au Niger : La sécurité dans le Sahel à l’ordre du jour

Dimanche 5 Août 2012

Réunion demain des ministres des AE des pays du champs au Niger : La sécurité dans le Sahel à l’ordre du jour
Les ministres des affaires étrangeres de l’Algérie, Niger, Mali et Mauritanie vont se réunir demain  à Niamey (Niger) afin d’étudier la situation qui prévaut dans la région du sahel, notamment dans le Mali.  La réunion du 6 août prochain entre dans le cadre des efforts déployés par les pays du champ afin de trouver une solution à la situation prévalant au nord du Mali, la solution politique étant privilégiée.
 
Le dialogue inter-malien, c’est-à-dire entre le gouvernement central et la rébellion au Nord, est prôné par les pays du champ, tout en faisant la distinction entre les revendications légitimes des populations du Nord, dans le cadre de la recherche d’une solution à l’intérieur d’un Mali uni, et la lutte contre le terrorisme et ses connexions. Le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, présidera la délégation algérienne aux travaux de la réunion ministérielle des pays du champ.
 
C’est ce que le ministère des Affaires étrangères a indiqué dans un communiqué de presse rendu public hier. La réunion examinera la situation qui prévaut dans la région au plan sécuritaire notamment dans la lutte contre le terrorisme et le crime transnational organisé, à la lumière des réunions de l’Unité fusion liaison (UFL) et du Comité d’Etat-major opérationnel conjoint (Cemoc), a précisé le communiqué.
 
La situation au Mali, en relation avec les derniers développements qu’elle a connu , figure également à l’ordre du jour de la réunion, a ajouté la même source. Notons que cette réunion intervient suite à celle du comité des pays du champ qui s’était tenue en avril 2012 à Nouakchott, celle de l’UFL (Unité fusion liaison) en juin dernier à Alger et du celle du comité des états-majors opérationnel conjoint (CEMOC) le 11 juillet dernier à Nouakchott, a précisé Messahel dans une déclaration à la presse en marge de la 19ème session ordinaire du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA auquel participe le Premier ministre Ahmed Ouyahia, représentant du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. «La décision de la tenue de cette réunion est intervenue également après la concertation entre les trois pays » (Algérie, Niger et Mauritanie) à Addis-Abeba, le Mali étant suspendu de l’UA, suite aux changements anticonstitutionnels intervenus dans ce pays.
 
Les pays du champ sont organisés à trois niveaux, à savoir le niveau politique qui regroupe les ministres des Affaires étrangères, du renseignement (UFL) et militaire (CEMOC).

Z.R /Agence
Lu 153 fois






Pub avec texte