L'actualité
Facebook
Twitter

A défaut de Vérité, on évitera le mensonge.

Sellal, ministre des Ressources en eau : Le niveau de remplissage des barrages est de 72%

Mardi 7 Août 2012

Le taux de remplissage des barrages en Algérie est actuellement, en période de forte chaleur, de 72 %, a indiqué avant-hier à Mila le ministre des Ressources en eau, M. Abdelmalek Sellal.


Sellal, ministre des Ressources en eau : Le niveau de remplissage des barrages est de 72%
Selon le ministre, ce taux devrait s’établir à 65 % à la fin de l’été, un niveau, a-t-il affirmé, jamais atteint au cours de cette période où le taux ne dépasse guère les 30 %.
 
Lors de l’inspection de la station de pompage géante du barrage de Beni-Haroun, M. Sellal a rappelé que cet équipement a subi, la semaine dernière, des travaux d’entretien effectués sur la deuxième pompe. Une opération, a assuré le ministre, qui n’a pas entravé l’opération de fourniture d’eau aux populations avec toutefois une régression dans l’approvisionnement du barrage réservoir d’Oued Athmania qui alimente la ville de Constantine et le sud de Mila.
 
Avec la reprise de l’alimentation du barrage réservoir, le niveau de ce dernier est de l’ordre de 21 millions de mètres cubes, et devrait atteindre, dans les 10 prochains jours, les 33 millions de m3.
 
Le ministre a inspecté, dans la matinée, ce barrage réservoir qui fournit 300.000 m3 par jour à la ville de Constantine. L’ouvrage a été récemment doté d’une pompe immergée qui approvisionnera la station de traitement d’Ain Tine, en cas de baisse de niveau du barrage réservoir.
 
Au cours de sa visite dans la wilaya de Mila, M. Sellal a annoncé que le barrage de Béni Haroun alimentera "dès la fin de l’année 2013, au plus tard en 2014", 12 barrages de l’est algérien. Il est attendu que le barrage de Grouz, à Oued Athmania, d’une capacité de 45 millions de m3, soit raccordé à celui de Béni Haroun et au barrage de Boussiaba (Jijel), donnant lieu à la naissance d’un complexe de barrages d’une capacité totale de 1,25 milliard de m3.
 
A la station de pompage de Douar El Bidi, un exposé a été présenté au ministre sur la situation du secteur de l’hydraulique dans la wilaya de Mila où la dotation en eau potable est actuellement de 121 litres par jour et par habitant, pour un niveau national de 160 litres/jour/habitant.
 
Le taux de raccordement au réseau d’eau potable est de 73 %, et celui de l’assainissement à 81 %, selon le directeur de l’hydraulique de la wilaya de Mila qui a affirmé que 15 communes sont concernées par les études d’AEP à partir du barrage de Béni Haroun qui enregistre actuellement 940 millions de mètres cubes.
 
Le ministre a fait état, sur place, de la possibilité d’installer une centrale électrique pour alimenter la station de pompage de Douar El Bidi. Il a en outre donné son accord pour l’étude d’une plage artificielle.
 
Pour sa part, le wali de Mila, M. Abderrahamne Kaddid, a affirmé qu’il est prévu de lancer plusieurs initiatives pour encourager l’investissement touristique dans le voisinage du lac du barrage de Béni Haroun qui s’étire sur une distance de 35 km et couvre six communes. Une station de sports nautiques est également prévue dans la commune de Grarem Gouga, a rappelé le même responsable.
 
Le ministre avait entamé sa visite dans la wilaya de Mila par l’inspection du périmètre irrigué de Téleghma, à l’ouest du chef-lieu de wilaya. La première tranche de ce périmètre porte sur 4.447 hectares. Le projet qui atteint actuellement un taux de réalisation de 55 %, sera achevé à la fin de l’année en cours, selon les explications fournies sur place à M. Sellal.
 
Selon M. Youcef Hazibaoun, chef du projet, ce périmètre permettra la création de 5.000 emplois directs et impliquera une forte rentabilité des terres agricoles irriguées, tout en favorisant l’introduction de nouvelles filières agricoles.
Au chef-lieu de commune de Zeghaia, le ministre a posé la première pierre du projet réseau d’assainissement des communes de Zeghaia-Oued N’ja, d’une longueur de 7 km, ainsi que la première pierre d’une station d’épuration des eaux usées à Oued N’ja dont le délai de réalisation est de 24 mois.
 
M. Sellal, également ministre des Transports par intérim, a clôturé sa visite en présidant l’ouverture symbolique de l’entreprise de transport urbain et suburbain de Mila qui a acquis, dans une première phase, 10 bus.

Lu 169 fois






Pub avec texte